QU’EST-CE QUE LA CORRUPTION ?

Le cœur de la corruption, c’est la corruption du cœur !

Toutes les relations en sont perverties. La relation à Dieu d’abord, devenu objet de haine puisque l’homme s’est attaché de façon passionnelle à Mammon (Mat. 6.24). La relation avec les autres aussi, devenus moyens d’accumulation ou de reconnaissance sociale.

A l’échelle d’un pays, les institutions politiques les plus parfaites et les modèles économiques les plus innovants se trouveront toujours confrontés, inéluctablement et de façon rédhibitoire, à la perversion du cœur de ces hommes et de ces femmes chargés de les mettre en œuvre.

C’est pourquoi, une authentique prise de conscience du caractère nocif de la corruption ainsi que la volonté de la combattre ne peuvent que conduire à la repentance et à la restauration de notre relation à Jésus.


LES DIFFERENTES FORMES DE CORRUPTION

Transparency International définit la corruption comme «l’abus d’un pouvoir confié ou d’une position d’autorité pour obtenir des gains personnels». La corruption peut être qualifiée de grave, de petite chose et de politique, en fonction des sommes perdues et du secteur où elle se produit.

  • La grande corruption consiste en des actes commis à un haut niveau de gouvernement qui faussent les politiques ou le fonctionnement central de l’État, permettant aux dirigeants d’obtenir des bénéfices personnels aux dépens du bien public.
  • La petite corruption fait référence aux abus quotidiens du pouvoir confié à des employés dans leurs interactions avec des citoyens ordinaires, qui tentent souvent d’accéder à des biens ou à des services de base dans des lieux tels que des hôpitaux, des écoles, des services de police et autres.

Types et formes de corruption:

  • Corruption (soutirer/ accepter / promettre ou solliciter un avantage pour accéder à des biens et des services de manière illégale)
  • Détournement
  • Fraude, vol
  • Trafic d’influence, favoritisme, clientélisme, népotisme


REFERENCES DE SITES SUR LA CORRUPTION